Manuel Renard, Danseur à l’opéra de Zurich

 

 

Les Outre-Mer sont des îles d’où émergent énormément de talents, de personnalités. Ces personnalités font la force des DOM-TOM. Nous tenons à remercier ceux qui nous ont déjà consacré un peu de leur précieux temps pour nos interviews culinaires.

 

 

Aujourd’hui c’est Manuel Renard, danseur à l'opéra de Zurich qui nous fait cet honneur.

 Question: Tout d’abord, on va commencer par parler de ton domaine, depuis combien de temps travailles tu dans le milieu de la danse?

Réponse: Je suis danseur professionnel depuis déjà 13 ans.

 

Q: Mais as-tu eu une formation particulière ?

R: J’ai fait 2 ans dans une école pré-professionnelle à l’école Rudra-Béjart à Lausanne, en Suisse.

 

Q: A quel âge as-tu commencé la danse?

R: Vers 6 ans, mais c’étais très chaotique au départ. J’arrêtais tout le temps et mes parents ont essayé de me mettre à tout un tas d’autres activités pourvu que ce ne soit pas de la danse. Mais vers 10-11 ans je m’y suis remis plus sérieusement.

 

Q: Et à part ces deux années en formation pré-professionnelle as-tu suivi une autre formation ou fait des études ( dans la danse ou autre ) ?

R: Non, rien d’autre. J’ai eu mon bac et puis je suis directement parti à l’école de danse.

 

Q: Qu’est ce qui t’as amené à faire de la danse ?

R: Je crois que ce qu’il y a de beau dans l’art, c’est l’évasion. Depuis toujours, quand je danse je ne pense pas, je voyage. Et si je peux prendre des gens avec moi et parvenir à les faire s’évader un instant c’est fantastique. Aussi, avec les années, je me suis rendu compte que la danse est mon challenge… et le challenge quotidien me plait. J’ai toujours été assez compétitif je l’avoue.

 

Q: Très bien, parlons un peu cuisine maintenant. Que penses-tu du concept de CuizineLokal?

R: Je trouve que c’est un très beau projet. La cuisine des DOM-TOM est excessivement riche et variée. On peut réellement parler de gastronomie. En tant qu’expatrié, je recherche parfois des recettes sur internet, et avoir un blog écrit par des antillais sera une mine d’or.

 

Q: Si je te dis le mot « cuisine », qu’est ce que ça t’évoque ?

R: Le plaisir et le partage assurément. Chez moi, la cuisine est l’endroit où nous passons le plus de temps. C’est réellement notre pièce à vivre. Ensuite nous cuisinons souvent ensemble. C’est un moment de partage et quand nous désirons faire des activités de couple, cuisiner en fera surement partie. Nous sommes des épicuriens, le plaisir d’un bon plat et d’une bonne bouteille de vin est immense.

 

Q: Et que penses-tu de la gastronomie de la Guadeloupe ?

R: La gastronomie de la Guadeloupe a une réelle identité. Diversifiée, riche, épicée, savoureuse…Je crois qu’elle n’est absolument pas dépourvue d’intérêt et que le challenge pour celles et ceux qui y travaillent serait plutôt de l’affiner. Pourquoi pas un restaurant créole étoilé???

 

Q: Ca pourrait venir, qui sait ? Mais dis moi, tu es plutôt sucré ou salé ?

R: Définitivement salé.

 

Q: Et quel est ton plat salé préféré?

R: Ca c’est dur (lol)

 

Q: Alors peux tu me citer 2 plats salés dont tu raffoles ?

R: Fricassé de lambi. Fruit à pain et queue à cochons.

 

Q: Ok, alors tu es définitivement salé, mais y’a bien une gourmandise sucrée qui te fait craquer ?

R: Sorbet coco ou gateau de patate douce.

 

Q: Mais dis moi, est ce que tu cuisines ou tu préfères te faire cuisiner ?

R: Je ne cuisine pas autant que j’aimerais. Mais je passe une bonne partie de mes jours libres à cuisiner.

 

Q: Et quelle est ta spécialité?

R: La chiquetaille de morue, parce qu’après on peut la manger en salade, avec du pain, en tarte ou en féroce…

 

Q: Et tu l’as apprise seul ou tes parents te l’ont apprise?

R: J’ai beaucoup regardé ma mère.

 

Q: Pourrais-tu nous donner une recette à partager avec nos lecteurs ?

R: La tarte à la Morue.

 

Cliquez pour découvrir la recette de Manuel.

Retrouvez l'actualité de Manuel sur le site de l'opéra de Zurich.

Mots-clés :      
mm

Artiste dans l’âme, Danseur de profession exilé à Florence en Italie, Gourmand de naissance, vous pouvez me retrouver sur FaceBook ou sur Instagram

0 Commentaire

*
*